Rapports

 Par année

 Pays

 Domaines d’intervention


_-_/Rapports Madagascar

Proposition de mise en œuvre de la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant au niveau communautaire à Madagascar

UNICEF se propose de soutenir les efforts de réduction de la mortalité infantile due au paludisme, aux diarrhées et aux infections respiratoires dans 12 régions de Madagascar. Elle entend apporter son appui en tant que Sous Bénéficiaire à la mise en œuvre de la PCIMEc financée dans le cadre du NSA (Fonds Mondial).

Ayant été Récipiendaire Principal et Sous Bénéficiaire pour le Fonds Mondial dans d’autres pays, mais aussi étant l’Agence principale des Nations Unies pour le Bien être des enfants à travers le monde, l’UNICEF a une longue expérience dans la gestion et l’implémentation des programmes de santé au niveau communautaire.

Suite>>

Appui CCM Madagascar pour le NSA Fonds Mondial

Le plan stratégique de lutte contre le paludisme Madagascar 2008-2012, dont la révision a débuté en Septembre 2008, fait suite à la volonté du gouvernement d’accélérer la marche vers l’élimination du paludisme. Ainsi, le document expose la situation actuelle de la maladie dans le pays, détaille les stratégies pertinentes à soutenir et les approches adéquates à mettre en œuvre pour suivre et évaluer les activités. Il respecte la politique nationale de lutte contre le paludisme, fixe des objectifs concrets et constitue une feuille de route pour tous les acteurs impliqués dans la lutte contre le paludisme à Madagascar. Il est le fruit d’une collaboration étroite avec l’ensemble des membres du Comité Roll Back Malaria. Cependant, durant le premier trimestre 2009, le pays a eu à traverser une importante crise socio politique ayant entrainé le retrait de certains partenaires. La lutte contre le paludisme s’en est trouvée affecter à l’instar de tous les autres secteurs. En effet, le retrait de ces partenaires a entrainé une restriction budgétaire et une diminution de la capacité de mise en œuvre du Programme durant quelques mois. Fort heureusement, les différents accords obtenus entre les différents protagonistes avec l’appui de la communauté internationale depuis quelques temps, ont permis le retour de tous les partenaires et une relance des activités surtout au niveau opérationnel. Aujourd’hui la société civile est de plus en plus sollicitée pour délivrer les services aux bénéficiaires afin de soutenir et d’accélérer les efforts du Gouvernement.

Suite>>